Aujourd’hui, place au tome 2 de la série « Le Chat du Rabbin »  avec : « le Malka des Lions ».

 

Le Chat du Rabbin T2 de Joann Sfar

 

Résumé de l’éditeur

 

          Le tome 1 du Chat du Rabbin, la Bar-Mitsva, a été unanimement salué par une critique dithyrambique, conquise par l’intelligence, l’humour et la finesse de cet album. "Le Malka des Lions" ne risque pas de les faire changer d’avis et conforte Joann Sfar dans son statut d’auteur unique.

          Notre gentil Rabbin est convoqué par les autorités françaises pour faire une dictée. En effet, afin de mieux coloniser les juifs d’Algérie, les autorités françaises exigeaient que chaque Rabbin sache parler et écrire le français. Malgré l’aide du chat, le Rabbin va échouer et sera remplacé par un jeune français portant beau le costume.

          A la grande consternation du chat, la jeune Zlabya va tomber amoureuse de ce jeune Rabbin occidentalisé. Quant au Malka des lions, c’est le cousin du Rabbin, dresseur de fauves et grand aventurier. Drôle, émouvant, intelligent, beau et délicieusement ironique, ce deuxième tome du Chat du Rabbin est une vraie réussite.

 

Ce que j’en pense :

 

          J’ai  retrouvé ce chat famélique avec plaisir pour une deuxième aventure, avec quelques éléments drôles : le Rabbin qui prépare sa dictée en français pour être reconnu par la communauté française, « et pour faire la prière en hébreu à des Juifs qui parlent arabe, ils veulent que tu écrives en français, alors pour moi ce sont des fous » et qui révise son orthographe grâce à notre chat préféré, qui lui fait faire des dictées et qui est même prêt à aller lui souffler lors de l’examen.

          Notre chat veut tellement bien faire qu’il invoque le nom de Dieu, ce qui lui vaut de perdre l’usage de la parole, mais sa pensée reste toujours aussi affûtée.

          Si j’ai bien aimé la légende de Malka, le cousin et de son lion qui arrangent tout sur le passage, un peu  comme Zorro, et les discussions entre le chat du Rabbin et l’âne d’un vieil Arabe qui finissent par se crêper le chignon pour des raisons d’interprétation des textes, alors que leurs maîtres respectifs discutent en arabe littéraire calmement.

          Idem, pour la planche qui nous montre un Musulman et un Juif qui prient Dieu, en regardant chacun dans une direction opposée, je l’ai trouvé un peu plus théorique, mais c'est le but recherché. Au passage, il donne quelques coups de griffes à la colonisation, aux différences avec les discours des plus jeunes, pleins d'arrogance, et à l'intolérance en général.

          Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié, à nouveau, la sagesse de ce chat qui dénonce, mine de rien, et avec beaucoup de bon sens, la manière dont  les dogmes peuvent virer à l’absurde parfois, selon l’interprétation qu’on en fait.

          Les dessins sont toujours aussi beaux. Je continue donc l'aventure avec plaisir.

          Note: 8/10



Extraits :

 

          Un serveur nous fait remarquer que l’établissement ne sert ni les Arabes, ni les Juifs.

          Mon maître fait humblement valoir que cela n’est mentionné nulle part. Le serveur nous dit de nous tirer. Mon maître présente ses excuses et nous partons lire le courrier ailleurs.

 

          Ils ne veulent pas me laisser entrer. Ils disent que l’école est interdite aux animaux.

          Et mon maître qui aime tant les livres est en train de louper sa dictée. Il faut un miracle. Je m'en fous si c'est interdit j'invoque le nom de Dieu.

 

le-chat-du-rabbin-t2-Planche1

pour plus de planches voir le beau site: https://monuniversdeslivres.com/2015/11/10/le-chat-du-rabbin-t2-le-malka-des-lions-joann-sfar/

http://www.dargaud.com/bd/Chat-du-Rabbin-Le/Chat-du-Rabbin-Le/Chat-du-Rabbin-Le-tome-2-Malka-des-Lions-Le

 

Lu en novembre  2016