Bonne pioche avec le Tome 1 de « L’arabe du futur » de Riad Sattouf…

 

L'arabe du futur T2 Riad Sattouf

 

Résumé 

          Dans ce second tome, qui couvre la première année d’école en Syrie (1984-1985), la famille s'installe en Syrie, où Riad fait l'expérience de l'école, apprend à lire et écrire l’arabe, découvre la famille de son père, certains proches du régime et la dureté de la vie, les difficultés d'approvisionnement...

          Ce tome 2 nous plonge dans le quotidien hallucinant de la famille Sattouf sous la dictature d’Hafez Al-Assad.

 

Ce que j’en pense :

 

          Ce tome 2 m’a plu bien davantage, je suis contente d’avoir insisté. On assiste à l’installation de la famille et surtout l’entrée à l’école qui terrifie le petit Riad car les cours se déroulent en arabe. La dernière nuit avant la rentrée est très dure car il est anxieux.

          Son père lui a acheté une blouse en plastique, c’est plus solide, un beau cartable qui fera des envieux, tous les autres enfants allant à l’école avec un sac en plastique. Et le jour J, c’est le choc : la maîtresse est une grosse matrone en jupe courte et moulante, talons aiguilles et voile… ses méthodes sont très particulières, elle leur fait chanter l’hymne national tous les jours, même si la plupart ne sait pas ce que signifient les paroles. Dès qu’un enfant n’obéit pas ou ne sait pas, elle sort la matraque et frappe sans pitié, voire avec une certaine jouissance, les paumes des mains des enfants. Les cours sur le Coran sont très particuliers… les enfants lisent et récitent sans rien comprendre.

          J’ai bien la façon dont il parle des jeux des enfants, de leurs centres d’intérêt tellement différents. Je me suis habituée au style de dessin et à la façon dont le petit blondinet note ses réflexions à côté des dialogues.

          Le père de Riad est professeur, gagne bien sa vie et rêve de construire une grande maison !!! Au cours d’une visite chez un cousin général et fasciné par la grandeur des pièces,  il ressent l’envie d’en avoir une plus belle, alors que Riad voit surtout les défauts : les fissures, les traces d’humidité… mais de là à passer à l’action…

          Riad a six ans et on le voit évoluer avec plaisir, l’auteur réussit bien à expliquer ses angoisses, ses réflexions sur la vie, la société syrienne, sa phallocratie, son antisémitisme, sa violence envers les femmes, les gamins entre eux, la façon dont se passe la justice et la pauvreté qui règne car les magasins sont vides, la nourriture est rare et chère donc la famille mange toujours la même chose.

          La mère est toujours aussi effacée, cuisinant sur son réchaud, réclamant une gazinière, un frigidaire… s’animant un peu quand elle rencontre la femme du général qui bredouille quelques mots d’anglais…

          Le cours de langue arabe est génial. Il donne envie de s’y mettre. Tout comme sa réaction vis-à-vis de l’alphabet français qui lui semble plus compliqué…

          Bien-sûr, la ville de Palmyre et la façon de Riad Sattouf en parle résonne particulièrement au vu des destructions récents. Je lirai donc la suite.

          Note : 7,8/10

 

 

L’auteur :

 

         Né à Paris, le 05/05/1978, Riad Sattouf est un auteur de bande dessinée et réalisateur français né le 5 mai 1978 à Paris. Après avoir dessiné La Vie secrète des jeunes pendant 9 ans dans Charlie Hebdo, il quitte le journal en octobre 2014.

http://www.bedetheque.com/auteur-10964-BD-Sattouf-Riad.html#

http://www.lefigaro.fr/bd/2015/06/18/03014-20150618ARTFIG00321-riad-sattouf-ou-l-itineraire-d-un-enfant-pas-gate.php

 

Extraits :

 

          L’hiver s’était installé. Il faisait très froid…

          Saleem et Omar mettaient des sacs en plastique autour de leurs chaussures pour les rendre étanches…

          Omar avait maigri. Il avait tellement froid qu’il n’arrivait même pas à bouger les lèvres…

          Les maîtres faisaient chanter le premier couplet de l’hymne à toute vitesse, puis tout le monde se dépêchait de rentrer dans les salles pour s’agglutiner autour du poêle. P 63

         Pour les planches : http://www.telerama.fr/livre/l-arabe-du-futur-2,127969.php

 

Lu en juin 2016