Ces deux -là me plaisent bien aussi...

"Périr en pleine mer, c’est peut-être ça, la solution. Au  moins, ce serait la fin de mes soucis. A ceci près que personne ne se rendrait jamais compte que je ne suis plus là, je ne manquerais pas, je ne ferais pas défaut, je n’attristerais pas, je serais juste manquant, mais sans que ce manque ne fasse la moindre vague. Ne pas faire de vagues alors que l’on périt en plaine mer…."

 

"Toute ma vie je me suis contenté (en fait : je me suis accommodé) de ce que j’avais, de ce qu’on me donnait, sans jamais chercher à obtenir plus, me satisfaisant de la part qui m’était allouée, et les choses tournaient rond. .. alors pourquoi avoir fait déraillé un quotidien qui tout compte fait, me convenait parfaitement ? Oui, pourquoi ?"