« Un jour, je traverserai la Manche à la nage, et ça leur clouera le bec à tous. » Voilà ce que je me suis dis un beau matin. Parce que, fatigué de n’être personne, j’ai envie de devenir quelqu’un, pour épater mes collègues de la banque où je travaille, mais surtout pour séduire victoire, qui est la jeune femme la plus jolie que je connaisse.

 

 

Curieux destin que le mien, celui d’un homme vers qui personne ne va. Quand je parle avec quelqu’un, j’ai l’impression que le regard de mon interlocuteur ne se pose pas sur moi, mais au-delà de moi, comme lorsqu’on regarde à une fenêtre et que le regard ne s’arrête pas à la vitre, mais va, naturellement, au-delà de celle-ci. Voilà c’est exactement cela : j’ai l’impression d’être une vitre.